La mouture

Une fosse de réception d'une capacité de 25 tonnes permet de recevoir le blé qui est ensuite nettoyé à sec puis mis en silo en fonction des différentes variétés

 

Le blé est humidifié et repose 24 à 48 h pour être un nouvelle fois, nettoyé avant d'être écrasé.

 

La mouture du blé se fait par un broyage lent entre deux rouleaux avec différents appareils à cylindres

 

Le plansichter qui remplace la bluterie permet de tamiser à chaque passage les farines et les classe selon leur granulométrie
A partir de 100 kg de blé (un quintal dans le jargon meunier), on obtient environ 77 kg de farine blanche. Les 23 kg restants se composent du son et du remoulage,

 

Les farines sont ensuite stockées dans une mélangeuse pour être ensachées ou mises en vrac